Ville de Nevers | XXème siècle
Accueil » Découvrir Nevers » Histoire » XXème siècle
diminuer la police augmenter la police couleur inversée imprimer envoyer à un ami flux rss Ajouter aux favoris
Article rubrique

XXème siècle

La première guerre touche les Neversois dans leur chair tandis que la vie à l'arrière y est très dure. Les problèmes d'approvisionnement, une forte hausse du coût de la vie et des revendication salariales écrasées minent le morale des habitants. Dans l'entre-deux-guerres, malgré la crise économique des années 1930 qui entraîne la disparition de plusieurs entreprises ainsi que l'apparition du chômage, Nevers développe sa fonction commerciale symbolisée par l'essor des "Docks de Nevers". Nevers est alors un centre commercial plus important que Bourges. C'est pendant cette période que l'expérience mystique de Bernadette est pleinement reconnue. Béatifiée en 1925 puis canonisée en 1933 elle reçoit alors de nombreux pèlerinages. La seconde guerre mondiale devient concrète à Nevers dès le 17 juin 1940 avec l'arrivée des Allemands qui occupent l'Hôtel de France où est installée la Feldkommandantur. Cette occupation est très lourde militairement jusqu'en novembre 1942, en raison de la position stratégique de Nevers à proximité de la ligne de démarcation (le long de l'Allier, entre Saincaize et le Veurdre). La Résistance s'organise précocement en développant plusieurs types d'actions clandestines : passage de la ligne de démarcation, renseignement pour les Alliés, installation des maquis, sabotage... Après le débarquement en Normandie, les maquis organisent la libération de la Nièvre par le Nord, Nevers est libérée en septembre 1944. Cependant elle avait été touchée par un bombardement allié durant la nuit du 16 au 17 juillet 1944, œuvre d'aviateurs anglais qui visaient le centre ferroviaire. Le nombre des tués et des blessés est important, les destructions touchent le cœur de la ville, entre la cathédrale et la Porte du Croux, le Lycée et le quartier de la gare.

 

Dans un premier temps, Nevers se remet des épreuves de la guerre, reconstruit sa cathédrale et ses quartiers sinistrés. La reconstruction s'effectue avec goût et mesure sans ruptures trop évidentes avec le passé et c'est sans peine qu'Alain Resnais venu tourner à Nevers en 1958 "Hiroshima mon amour" retrouve l'atmosphère de la ville sous l'Occupation. Mais bientôt, Nevers connaît une phase d'expansion assez remarquable. Les Neversois étonnées voient s'élever des grands ensembles tandis que quelques grands travaux comme la déviation de la RN7 modifient la physionomie urbaine. En trente ans l'agglomération gagne 17 000 habitants et son équipement progresse : écoles, collèges et lycées, stades, piscines et une Maison de la Culture en 1971. Cependant cette expansion reste limitée et fragile. A partir de 1974 la crise économique provoque une stagnation puis une régression de nombre des emplois industriels. Ce phénomène, auquel s'ajoute la tendance des citadins à s'installer à distance des villes se traduit par une baisse de la population à partir de 1982. Au-delà de cette évolution générale, la deuxième moitié du XXe siècle est également marquée par des évènements importants pour Nevers. Au plan politique, les élections législatives de 1946 envoient un nouveau député à la chambre, François Mitterrand, réélu en 1951 et 1956. En 1964 il est président du Conseil Général de la Nièvre. Mai 1968 est vécu à Nevers avec une forte intensité : grève général, ajournement du Conseil Général, occupation des lycées par des collectifs d'enseignants et d'élèves... Après la victoire de François Mitterrand en 1981, une période nouvelle s'ouvre pour Nevers et la Nièvre qui ont joué leur rôle en préservant les chances du nouveau président pendant sa traversée du désert. Les années 1980 sont ensuite marqués par l'arrivée de Pierre Bérégovoy, élu maire de Nevers en 1983, qui entreprend de grands travaux amenés à changer le visage de la cité ducale.

image tag20e siecle Histoire

image aller plus loin Aller plus loin

Téléchargement

Aucun Téléchargement

Partager cet article

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Wikio Partager sur Del.icio.us Partager sur Digg It

affichette