Ville de Nevers | André Pécard
Accueil » Découvrir Nevers » Histoire » Ils ont marqué Nevers » André Pécard
diminuer la police augmenter la police couleur inversée imprimer envoyer à un ami flux rss Ajouter aux favoris
Article rubrique

André Pécard

Né en 1831 à Bignon dans le Loiret, André Pécard vient s'installer à Nevers après son mariage et crée en 1854 une fonderie de cuivre. Dès 1860, il se tourne vers la construction de machines à vapeur et de machines agricoles. Il développe en particulier la fabrication de locomobiles qui sont des machines à vapeur montées sur roues et servant de force motrice à d'autres machines comme les batteuses. En avance sur son temps, André Pécard utilise rapidement la publicité ; il édite des catalogues, insert de la réclame dans les annuaires et manifeste sa présence aux concours agricoles et aux exposition. Sans grande fortune, il fonctionne avec ses capitaux et occasionnellement ceux de sa belle-famille neversoise mais ne recourt pas aux banques. Son entreprise se développe. Les ateliers, situés à l'origine rue du Clou, sont agrandis et étendus jusqu'à la rue de la Barre. Un dépôt est ouvert à Paris. Le créneau des établissements Pécard, c'est toute la propulsion terrestre utilitaire, la locomobile appliquée à l'industrie et à l'agriculture, depuis les précurseurs du tracteur à vapeur, jusqu'aux premières batteuses avec leurs équipements comme les faucheuses et les broyeuses de paille. A la mort de leur père en mars 1886, ses fils Louis et Lazare Augustin, tous deux ingénieurs constructeurs, reprennent la succession. L'usine connaît sa période d'apogée au début du XXe siècle, puis la crise de 1930 et la concurrence du moteur à explosion entraînent son déclin et sa fermeture en 1947.

 

 

image tagHistoire 19e siecle Pécard

image aller plus loin Aller plus loin

Téléchargement

Aucun Téléchargement

Partager cet article

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Wikio Partager sur Del.icio.us Partager sur Digg It

affichette