Ville de Nevers | Guy Coquille
Accueil » Découvrir Nevers » Histoire » Ils ont marqué Nevers » Guy Coquille
diminuer la police augmenter la police couleur inversée imprimer envoyer à un ami flux rss Ajouter aux favoris
Article rubrique

Guy Coquille

Fils d'un grenetier de Decize, Guy Coquille étudie à Paris au Collège de Navarre puis suit des cours de droit à l'université de Padoue et d'Orléans. Il apprend les affaires comme secrétaire de son oncle, Guillaume Bourgoing conseiller au parlement de Paris, et devient avocat. Il revient à Decize, se marie, et en 1559 se fixe à Nevers où sa réputation s'étend rapidement. Il est député du Tiers Etat aux Etats Généraux d'Orléans en 1560. Il est élu premier échevin de Nevers en 1568. Le duc Louis de Gonzague le remarque et le nomme Procureur général du duché en 1571; c'est désormais l'homme de confiance du duc qui le charge de diverses missions de confiance. En 1572, l'année de la Saint-Barthélemy, Nevers ne connaît pas de violences et beaucoup pensent que c'est à Guy Coquille que l'on doit ce calme. Il est à nouveau député aux Etats Généraux en 1576 puis en 1588. C'est après cette date qu'il commence à rédiger ses ouvrages de droits qui paraissent après sa mort : Les Coutumes du pays et duché du Nivernais (1605), L'Institution au droit des Français (1607), Histoire du pays et duché du Nivernais (1612). De son vivant, il a publié un Dialogue sur les misères de la France où il expose ses idées politiques : une certaine indépendance du clergé face au Pape, une certaine autonomie provinciale face au Roi, le rétablissement de la discipline de l'Eglise et un « amour véhément pour la splendeur de la couronne ».

 

 

image tagHistoire Guy Coquille Temps modernes

image aller plus loin Aller plus loin

Téléchargement

Aucun Téléchargement

Partager cet article

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Wikio Partager sur Del.icio.us Partager sur Digg It

affichette